Avec des dizaines de millions d’inscrits, l’application de rencontre Tinder regne en maitre dans le marche d’la drague, surtout aupres du jeune public.

Appartenant au geant americain du secteur Match Group, qui possede egalement Meetic et OkCupid, Tinder s’impose grace a une apporte Pluti?t simple en apparence.

L’utilisateur en quete de rencontre s’inscrit et se voit proposer d’autres profils d’utilisateurs ou d’utilisatrices selon ses preferences. Et d’un simple coup de pouce a gauche ou a droite dans smartphone, il indique si votre ou votre derniere lui plait. Par votre mecanisme, si deux utilisateurs ont indique qu’ils seront interesses l’un par l’autre, se bien votre « match », et l’application leur ouvre un espace de dialogue afin d’entrer en communication.

Depuis sa creation en 2012, le service revendique ainsi environ 30 milliards de match. Judith Duportail, journaliste independante et auteure de l’ouvrage « L’amour sous algorithme », a enquete concernant le fonctionnement de Tinder et dresse un portrait d’un systeme de rencontre tres sophistique, reposant sur quantite de donnees personnelles et vehiculant des valeurs traditionnelles en matiere de relation hommes/femmes.

Dans ce ouvrage, vous vous plongez dans le fonctionnement de Tinder. Cela en ressort une image bien differente de celle qu’en a l’utilisateur lambda…

Transition ecologique : De quelle fai§on refaire des comptes

Un des elements qui fait le succes de Tinder, c’est son apparente grande simplicite. Se creer votre profil reste rapide et l’utilisateur se trouve en direct en relation avec d’autres profils et peut potentiellement obtenir 1 match. Au moment d’la creation du compte, l’application exige uniquement si l’utilisateur veut rencontrer des hommes ou des jeunes femmes, a quelle distance, ainsi, de quelle tranche d’age. Tinder apparai®t ainsi comme une application de rencontre geolocalisee.

L’entreprise se reserve les moyens de classer les utilisateurs en fonction de une attractivite physique, votre niveau d’etude, de revenu.

Or, en etudiant le fonctionnement de Tinder, je me suis apercue qu’il est infiniment plus complexe qu’une simple geolocalisation. L’entreprise se reserve par exemple la possibilite de classer les utilisateurs en fonction de une attractivite physique, 1 niveau d’etude, de revenu. Autrement evoque, c’est un systeme de rencontre extremement sophistique et bien eloigne de l’idee que l’utilisateur s’en fait.

Comment seront selectionnes les profils qui sont presentes a l’utilisateur ?

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’economie des e-boutiques de rencontres

Enormement de criteres entrent en compte Afin de determiner l’ordre des profils qui sont presentes a chaque utilisateur. Il existe notamment un score de desirabilite. Ce soir reste compose de plusieurs points ; tout d’abord d’un score d’attractivite. Cela reste calcule avec la proportion de personne ayant « like » le profil. Plus cette proportion est elevee, plus le score est bas et inversement. Ensuite, on voit une fonctionnalite appelee « sens du destin » : Tinder va chercher entre tous les profils des caracteristiques communes, des initiales, un lieu de vacances commun. L’idee est d’effectuer croire a un hasard, Afin de faciliter l’entree en communication entre deux personnes. Mes psychologues expliquent d’ailleurs que quand un couple se structure, les deux individus vont se chercher des points communs. Ce score integre egalement le niveau d’etude et de remuneration des utilisateurs.

D’ou proviennent ces informations i  propos des utilisateurs ?

L’immense majorite des utilisateurs connectent leurs comptes Facebook a Tinder, c’etait d’ailleurs une obligation pour se coder 1 compte jusqu’il y a i  nouveau certains mois. L’application a donc acces a toutes les renseignements que l’utilisateur importe depuis Facebook, donc les donnees de description, les photos et l’integralite des likes. De plus, le brevet de Tinder indique i?tre capable de etudier les informations de comportement dans Facebook, qui sont des informations riches et variees. L’utilisateur est egalement incite a relier a son profil Tinder ses comptes Spotify et Instagram. L’application importe ainsi l’ensemble des donnees des medias sociaux auxquels il adhere.

L’entreprise possede un logiciel d’analyse de l’intelligence qui calcule le nombre moyen de mots par phrase et de syllabes via commentaire Afin de en deduire un QI de l’utilisateur

Ensuite, Tinder collecte via le propre service l’ensemble des donnees comportementales – les messages, les heures de connexion ou moyen passe – et les analyse. L’entreprise possede un logiciel d’analyse de l’intelligence qui calcule le nombre moyen de mots par phrase et de syllabes via commentaire pour en deduire un QI de l’utilisateur. Les photos seront egalement analysees pour classifier nos profils suivant les styles et loisirs, tel avec l’apparition de tel ou tel instrument de musique via une image indiquant une preference pour la guitare comme.

Quelques temps avant la sortie de ce livre, Tinder a tout de meme https://besthookupwebsites.org/fr/clover-review/ publie 1 communique indiquant ne plus avoir recours a ce score de desirabilite.

Ce communique a donc beaucoup confirme que l’entreprise l’a utilise pendant des annees, aussi qu’elle etait tres discrete a ce propos. Mais si elle l’a abandonne, toute la question est de savoir par quoi ce score de desirabilite a ete remplace ? Notre communique indique que Tinder etudie les « activites recentes » et les « preferences » de l’utilisateur, un terme vague pouvant signifier une multitude d’elements.

Tinder reste et reste une application reellement opaque sans aucune obligation de transparence et d’une certaine maniere, celle-ci a carte blanche avec les donnees personnelles de l’ensemble de ses utilisateurs.